Assassinat du chef de village de Yirgou: « C’était un féticheur qui soignait des malades »

Une rumeur fait état depuis ce matin de nouveaux affrontements ce mercredi 2 janvier 2019 à Yirgou dans la Commune de Barsalogho située à environ 100 km de Kaya, Chef-lieu de la région du Centre-Nord. Elle n’a pas encore été confirmée.

La rumeur faisant état d’un nouvel affrontement à Yirgou, à 75km de Barsalogho, n’a pas été confirmée. Mais, la situation reste tendue, selon plusieurs  sources.

« Toujours est-il qu’il s’agit de quelque chose à ne pas négliger parce que les Koglwéogo sont organisés et veulent vraiment en finir. Au niveau des populations persécutées, aussi, chacun est inquiet là où il est. Nous sommes sur le qui-vive », s’inquiète une source locale.

Dans la nuit du 31 décembre 2018 au 1er janvier 2019, des individus  armés ont mené une attaque considérée comme « ciblée » à Yirgou, dans ce village enfoui dans la région du Centre-Nord. Le Chef du village qui était également le Conseiller Municipal de ladite localité, a été abattu.

Cinq autres personnes, dont son fils et des membres du groupe Koglweogo, ont connu le même sort. Après leur forfait,  « les assaillants auraient pris la destination du Soum« , indique une source sécuritaire.

Le lendemain 1er janvier 2019, en représailles, les populations de Yirgou ont fait une « descente »  dans les hameaux de culture abritant la communauté peulh, les accusant d’être des hôtes des assassins du Chef de village. Les affrontements ont provoqué le décès de 7 personnes, selon un bilan provisoire, et des dégâts matériels. 

 Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *